Top articles

  • La Fille sur le pont (1999) de Patrice Leconte

    13 février 2017 ( #Cinéma poétique )

    Un film trop méconnu d'un réalisateur éclectique dotn on connait surtout les comédies et pourtant... Tout sur le film ICI ! Un magnifique Noir et Blanc, la mélancolie de ses personnages, le monde des arts du cirque et évidemment l'amour qui ne semble...

  • Recueil "À l'ambre de Sélénie"... Suite

    10 novembre 2015 ( #À l'ambre de Sélénie )

    Après la signature du contrat d'Edition à compte d'éditeur voici les denrières news... La première maquette envoyé par la maison d'édition ne me convenait pas tout à fait, notamment sur l'image de la couverture et l'indication de ma profession sur la...

  • Mon recueil est sorti !

    16 novembre 2015 ( #À l'ambre de Sélénie )

    Bonjour à tous ! Je suis très heureux de vous informer que mon second recueil de poésie "À l'ambre de Sélénie" est enfin sorti ! Cette fois-ci, pas de compte d'auteur, pas d'auto-édition, pas d'autopublication via les fausses maisons d'éditions qui pullulent......

  • Les Enfants du Paradis (1945) de Marcel Carné

    28 janvier 2017 ( #Cinéma poétique )

    La rubrique commence évidemment avec ce monument du cinéma, chef d'oeuvre du septième art et chef d'oeuvre poétique qui doit évidemment beaucoup à son dialoguiste/scénariste le grand Jacques Prévert. Tout sur le film ICI ! Quelques passages magiques :...

  • Dogora - ouvrons les yeux (2015) de Patrice Leconte

    04 mars 2017 ( #Cinéma poétique )

    Un film unique au monde, original et magique... Vous ne verrez pas deux films comme celui-ci. Patrice Leconte ("Les Bronzés" à "La Fille sur le pont" en passant par "Ridicule" !) signe là un voyage intiatique qui n'est ni une fiction ni un documentaire...

  • LE SOUFFLE

    17 mars 2017 ( #À l'ambre de Sélénie )

    Poème inspiré par le film "Le Souffle" de Alexander Kott, l'un des plus beaux films 2015. Poème présenté ici intégralement, inclus dans mon recueil "À l'ambre de Sélénie". Illustration et mise en page par ZED Films, distributeur du film. ------------------------------------------------------------------------------...

  • Jean de la Lune (2012) de Stefan Schesch

    02 avril 2017 ( #Cinéma poétique )

    En poésie les enfants ont aussi leur monde ! La plupart du temps nos rejetons ont droit à des rêves animés où les contes ne manquent pas de poésie. Ces dernières années nosu avons eu droit au petit bijou "Jean de la Lune". Une vraie réussite qui ne manquera...

  • Le Souffle (2015) de Alexander Kott

    29 mars 2017 ( #Cinéma poétique )

    Sorti en 2015 dans un nombre limité de salles Art et Essai ce film est un bijou de poésie. Entièrement muet il n'en demure pas moins qu'il s'agit là d'un des deux meilleurs films de l'année cinéma 2015. À la fois romance et plamphlet le réalisateur dénonce...

  • Syngué Sabour - la pierre de patience (2013) de Atip Rahimi

    11 mai 2017 ( #Cinéma poétique )

    Un film dont laprésence ici peut surprendre au premier abord. En effet le style du film peut ne pas être immédiatement perçu comme vraiment poétique. Mais l'exotisme est toujours inspirant, malgré la guerre autour le drame a ici quelque chose de onirique...

  • Le Guerrier silencieux - Valhalla Rising (2016) de Nicolas Winding Refn

    09 juin 2017 ( #Cinéma poétique )

    La poésie n'est pas que romantisme et beauté naturelle, elle est parfois pleine de rage et de fureur, de violences et de mysticisme. "Le Guerrier silencieux - Valhalla Rising" est de ceux-là... Les vikings aussi ont une âme aussi terrible soit-elle, où...

  • La Belle et la Bête (1946) de Jean Cocteau

    03 août 2017 ( #Cinéma poétique )

    Le conte de fée dans toute sa splendeur ! Pas de niaiseries ici mais le surréalisme poétique de Jean Cocteau au service de l'image et du merveilleux. A la fois sombre et magique où rêve et réalite se mêle dans un film sublime et créatif, où le fond est...

  • Bienvenue dans le monde poétique de Sélénie

    17 août 2017 ( #Accueil )

    Poète amateur depuis l'adolescence, et surtout depuis la lecture inoubliable de "Les Fleurs du mal" de Charles Baudelaire. Je n'ai cessé d'écrire depuis et, je l'espère, en m'améliorant à chaque fois... À ce jour je dois être à plus de 400 poèmes avec...

  • L'ALBATROS

    21 janvier 2017 ( #Grands Classiques )

    Souvent, pour s’amuser, les hommes d’équipage Prennent des albatros, vastes oiseaux des mers, Qui suivent, indolents compagnons de voyage, Le navire glissant sur les gouffres amers. À peine les ont-ils déposés sur les planches, Que ces rois de l'azur,...

  • Extraits 1

    21 janvier 2017 ( #À l'ambre de Sélénie )

    ... Il n'y a qu'une esquisse De soleil couchant Alors que s'immisce Un doux filament De lumière ... --------------------------------------------------------- ... Époque d'antan Âge apparent On se rappelle Les années d'avant ... -----------------------------------------------------------...

  • ESPÉRANCE

    30 janvier 2017 ( #Romances de bohème )

    Des barreaux blancs Emprisonnaient Les oiseaux blancs Qui roucoulaient Sous l'oeil moqueur Du papillon. Seul, triste et sage Le couple blanc Au beau plumage Vierge et blanc Cherche le coeur De l'horizon. -----------------------------------------------------------------------------...

  • À L'AUBE DU JOUR

    24 janvier 2017 ( #Pêle-Mêle )

    Les prémices du jour sont les murmures Du matin qui s’éveille avant midi. C’est une aurore, la nuit n’est plus obscure, Le jour se lève et le ciel s’éclaircit. Le soleil nous apparaît peu à peu, Un petit vent frais souffle et suspendues Dans les airs...

  • Extraits 2

    02 février 2017 ( #À l'ambre de Sélénie )

    ... Flot d'une nature morte Le glas n'est pourtant qu'un mot. Sachez écrire Érato, Elle a la clé de la porte. ... ------------------------------------------------------------------------------ ... Les ondes de mandoline Saignent sur la berge grise, Elles...

  • LE DORMEUR DU VAL

    05 février 2017 ( #Grands Classiques )

    C'est un trou de verdure où chante une rivière Accrochant follement aux herbes des haillons D'argent ; où le soleil, de la montagne fière, Luit : c'est un petit val qui mousse de rayons. Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue, Et la nuque baignant...

  • Extraits 3

    07 février 2017 ( #À l'ambre de Sélénie )

    ... Les jolies choses ne me semblent pas moroses. Lorsque j'y pense elles n'ont qu'une même source Car ma plume est de ta main et elle est si douce. ... -------------------------------------------------------------------------- ... Rose immaculée des...

  • VOEU LUNAIRE

    10 février 2017 ( #Romances de bohème )

    Je rêve à la Dune Là-haut sur la Lune, Je vois les sanglots De son beau halo Qui brille la nuit Comme un incendie. Je songe à ce phare Quotidien et rare, Superbe et brillant Comme un diamant. Je pense au bienfait De ce beau bouquet Dans l'oeil d'un gamin...

  • Extraits 4

    16 février 2017 ( #À l'ambre de Sélénie )

    ... Épistolière et écrivain Un couvre-nuque lui recouvre La gorge alors qu'un couvre-sein Nous apprend que la chair se couvre. ... Elle sait que le port des mouches Est une clef que je découvre, Comme sa robe qui nous touche De la beauté qu'elle recouvre....

  • ADÉLAÏDE

    20 février 2017 ( #Romances de bohème )

    Adélaïde La joue humide Et les yeux clos Au fil de l'eau, Cheveux au vent Écoute un chant Sur la romance Et l'espérance. Mais d'où viens-tu Àme ingénue Au corps de déesse ? Soit la tendresse Et le parfum de chanvre indien Qui m'envahit Les jours de nuit....

  • AVENT L'HEURE

    26 février 2017 ( #Romances de bohème )

    À l'heure où un éclair de Lune Scintille sur les océans Et les mers sans tristesse aucune, À l'heure où les secrets du vent S'envolent comme les miens, À l'heure où la neige est de blanc Et avant qu'il ne soit demain, Avant la mort de l'innocence Et que...

  • Extrait 5

    28 février 2017 ( #À l'ambre de Sélénie )

    ... Je rêve, je songe, je pense Mais que dis-je, je n'imagine Qu'une alcôve et une romance Passionnée, sensuelle et câline. ... ---------------------------------------------------------------------------- ... Près d'un petit coin à l'orée D'un bois lumineux,...

  • LE VASE BRISÉ

    07 mars 2017 ( #Grands Classiques )

    Le vase où meurt cette verveine D'un coup d'éventail fut fêlé ; Le coup dut l'effleurer à peine : Aucun bruit ne l'a révélé. Mais la légère meurtrissure, Mordant le cristal chaque jour, D'une marche invisible et sûre, En a fait lentement le tour. Son...

1 2 3 > >>